Kinshasa, le 20/12/2014 , il est 25 h 02 connexion
   En bref :
“Je veux guérir de ma tumeur” : le SOS d’un enfant déplacé de guerre du Nord-Kivu  |  Kasaï Occidental : une mission conjointe Caritas-EAC-Ministère EPS visite les enfants scolarisés gratuitement à Tshikapa  |  Sud-Kivu: 80% de frais pris en charge par la Mutuelle de Santé à l’Hôpital Général de Référence de Ciriri  |  Province Orientale : 82 femmes réparées des fistules dans la Zone de Santé de Bengamisa grâce à la Caritas Congo ASBL  |  Kasaï Occidental: la population de Dekese remercie le Gouvernement pour la reconstruction de 4 écoles par PRISS via Caritas  |  Equateur: une école et des puits d’eau en construction par Caritas pour les réfugiés centrafricains  |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des enfants...
Image Detail
 
 
 
Nous connaître PDF Imprimer Envoyer
Vendredi, 04 Avril 2008 12:12
IDENTITE
Caritas Congo est une association sans but lucratif, créée en 1960 et restructurée en 1993. Elle jouit d’une personnalité civile conférée par l’Ordonnance n° 108 du 04 décembre 1964. Elle représente un instrument de la pastorale sociale au service de l’Episcopat de la épublique Démocratique du Congo.

Caritas Congo est une association sans but lucratif, créée en 1960 et restructurée en 1993. Elle jouit d’une personnalité civile conférée par l’Ordonnance n° 108 du 04 décembre 1964. Elle représente un instrument de la pastorale sociale au service de l’Episcopat de la épublique Démocratique du Congo.

Son rôle principal consiste à faire appliquer et à assurer le suivi des orientations de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) dans toutes les actions qui concourent à la promotion et au développement intégral de l’homme, c’est-à-dire, les secours d’urgence, les œuvres médicales et les projets de développement communautaire.
ORGANISATION ET STRUCTURE
Structure

Contrairement à la plupart des Organisations Internationales, la structure de Caritas – tant au niveau mondial (Caritas travaille dans 162 pays) qu’au niveau national – n’est pas hiérarchique. Malgré une étroite collaboration entre les différentes Caritas, chacune est autonome (personnalité juridique à part).

En RDC, il y a 47 Caritas diocésaines et 1 Caritas nationale, la Caritas-Développement Congo (CDC). Les Caritas diocésaines sont assistées par la CDC, mais ne lui sont pas subordonnées.

Les tâches de la CDC consistent en :
  • L’accompagnement des Caritas diocésaines sur le plan structurel, notamment en renforçant leurs capacités et possibilités d’action et en assurant la collecte et la diffusion de toutes les informations utiles à la réalisation des activités ;
  • Offrant une expertise ou des services multidisciplinaires aux organisations diocésaines ;
  • La coordination et gestion des projets des Caritas diocésaines financés par des bailleurs de fonds internationaux ;
  • La liaison entre les Caritas diocésaines et le siège de toutes les Caritas au Vatican ;
  • L’harmonisation à travers l’ensemble des diocèses du pays de la réalisation des actions d’auto-promotion, de santé et d’assistance humanitaire.
Fonctionnement

Renforcement des capacités et coordination des projets:

L’approche de la CDC n’est pas top down, c'est-à-dire qu’au lieu d’envoyer un expert en matière de gestion des finances, de logistique, etc. de Kinshasa, la CDC va d’abord essayer de trouver une expertise dans une autre Caritas diocésaine (approche transversale). Les chargés de projet de la CDC assurent surtout la formation, le monitoring, le suivi et l’évaluation des projets.

Liaison et plaidoyer:

SOA :
A la demande des Caritas diocésaines dans des cas d’urgence, la CDC lance un appel au siège à Caritas Internationalis (CI) à Rome pour solliciter un SOA (Special Operations Appeal). CI ensuite contacte les Caritas du Nord pour un appui financier.

Bailleurs de fonds internationaux :
La CDC se charge du plaidoyer auprès des agences des UN, les gouvernements du Nord, le gouvernement Congolais, l’Union Européenne et la Banque Mondiale.

Task Force
La CDC a à sa disponibilité une task force d’experts multidisciplinaires, y compris des médecins, des ingénieurs, des juristes, etc..
{mospagebreak}
Mission
Urgence :• Réinsertion socio-économique

  • Assistance humanitaire
  • Gestion de camps de déplacés/ retournés
  • Edification de la paix et la réconciliation
  • Programmes sociaux pour les plus vulnérables et démunis (p.e. des prisonniers, mères enfants, orphelins)

Urgence :• Réinsertion socio-économique
  • Assistance humanitaire
  • Gestion de camps de déplacés/ retournés
  • Edification de la paix et la réconciliation
  • Programmes sociaux pour les plus vulnérables et démunis (p.e. des prisonniers, mères enfants, orphelins)

Santé :
  • Gestion de formation sanitaire au niveau diocésain
  • Responsabilisation/ sensibilisation des Caritas diocésaines (Bureaux diocésaines des Œuvres Médicales, BDOM)
  • Approvisionnement en médicaments et équipement des formations médicales

Développement :
  • Formation/ responsabilisation des citoyens en vue du monitoring et l’évaluation de la stratégie pour la réduction de la pauvreté
  • Appui au renforcement des moyens d’action dans des communautés locales (identification de problèmes, formulation de projets, gestion/ exécution des projets)
  • Edification de la paix et la réconciliation

Plan stratégique du réseau national de Caritas en RDC pour 2013-2017


La Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) a décidé de doter Caritas Congo Asbl d’un outil susceptible d’aider les différents acteurs à harmoniser leur façon de travailler. Cet outil, qui tient compte du contexte extrêmement difficile que connaît la République Démocratique du Congo (RDC), leur permettra aussi de se constituer une référence et de baliser l’avenir sur base de valeurs et principes fondamentaux. Il s’agit du Plan Stratégique du Réseau Caritas Congo en RDC pour 2013-2017, le 3ème du genre. Il s'inspire du Plan Stratégique de Caritas Internationalis (2011-2015) ayant pour thème: "Une famille humaine, zéro pauvreté". Il va au-delà de la période couverte par les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et se doit d'anticiper sur les nouveaux objectifs de développement durable qui pourront donc être définis par la communauté internationale pour la période post 2015.

Un plan comprenant quatre axes stratégiques

Le Plan stratégique  du Réseau Caritas Congo 2013-2017 signale  les axes  et les  quatre objectifs stratégiques de celui-ci:

  •   Un réseau Caritas en RDC renforcé et plus  efficace, se positionnant en acteur de référence dans la lutte contre la pauvreté ;
  •   La compassion en action à travers la prévention et les réponses aux urgences ;
  •   La promotion du développement humain intégral ;
  •    Le  plaidoyer pour un monde meilleur au travers de la lutte contre les causes des injustices et les inégalités.


L’objectif stratégique 1 en rapport avec l’axe 1 est de consolider l’identité Caritas en  tant qu’instrument de la pastorale sociale de l’Eglise en RDC, les capacités globales de ses organisations membres ainsi que le partenariat. L’objectif  stratégique 2 à propos de l’axe 2 consiste à réduire les risques et l’impact des crises humanitaires en RDC en collaboration active avec les communautés affectées. L’objectif stratégique 3 concernant l’axe 3 sur la promotion du développement humain intégral est d’autonomiser les  communautés locales en situation de précarité en RDC avec leur participation active. L’objectif stratégique 4 pour ce qui est de l’axe 4 est de transformer les structures et les systèmes injustes


- Des populations locales accompagnées et ayant amélioré leurs conditions de vie,  grâce aux appuis de  Caritas Congo

Chaque axe du Plan stratégique du Réseau Caritas Congo 2013-2017 est développé en intégrant dans la suite entre autres les références bibliques, le tableau des stratégies et des résultats attendus à l’horizon 2017  selon les secteurs (par exemple l’identité Caritas, la lutte contre les maladies dites de pauvreté, la réinsertion des personnes démunies, la promotion paysanne et sécurité alimentaire, la prévention et la réponse aux urgences, la mobilisation des ressources).  L’objectif global dudit Plan stratégique se résume en ces mots : « Les populations locales accompagnées ont amélioré leurs conditions de vie, dans un élan de solidarité et d’autopromotion,  soutenu par les  appuis de  Caritas Congo et de ses organisations membres, dans leurs différents secteurs d’intervention avec le concours  de tous les partenaires et des acteurs concernés.

Avant de présenter les objectifs stratégiques du Réseau Caritas Congo 2013-2017,  ledit Plan stratégique dans son introduction insiste sur le fait que  dans le Réseau Caritas en RDC   puisque l’on est ensemble l’on est plus. Cette introduction est précédée par l’avant-propos de Mgr Janvier KATAKA, Evêque de Wamba et Président du Conseil d’Administration de Caritas Congo Asbl.  La mission, la vision, les valeurs et principes ainsi que les orientations stratégiques de Caritas sont expliqués clairement. La vision de  Caritas  Congo, concrètement, est celle d’une société   congolaise  solidaire vivant dans la paix, capable de se prendre en charge,  de mener  une vie saine, équilibrée et plus digne. Selon sa mission, reçue des Evêques, Caritas s’emploie à augmenter, par la réflexion et l’action, l’efficacité de la contribution de l’Eglise aux efforts de promotion intégrale de la personne et de la communauté humaine et cela sans exclusive (...)

Lesdits valeurs et principes sont le  respect de la vie et de la dignité humaine, la charité, la solidarité et le partage, la subsidiarité, la compassion, la justice, le partenariat, la protection et la gestion de l’environnement.  Ces valeurs et principes sont aussi le travail et la transparence.  Les orientations stratégiques  guident le rôle de Caritas Congo vis-à-vis de ses  organisations membres. Ces orientations sont la promotion de la doctrine sociale de l’Eglise, la coordination, la communication et le  plaidoyer ainsi que  le renforcement des capacités des organisations membres et du partenariat.

« Ce 3ème Plan stratégique, élaboré aussi de manière participative comme ceux qui l’ont précédé, lit-on dans la conclusion du document, est un outil de référence tant pour le travail des organisations du Réseau Caritas en RDC que pour les négociations avec les partenaires en vue de la mobilisation des ressources pour mettre en œuvre des programmes et projets qui en découleront ». Ce Plan stratégique a été élaboré au moment où se déroulait, au niveau national et international, les consultations concernant l’agenda Post 2015, lit-on aussi dans cette conclusion.

- Plan de développement des compétences du personnel au sein du Réseau Caritas en RDC 2013-2017

Au même moment qu’est sorti des presses le Plan stratégique du Réseau Caritas Congo 2013-2017, celle-ci a produit un autre document qui est le Plan de développement des compétences du personnel au sein du Réseau Caritas en RDC. Ledit document couvre la période allant de 2013 à 2017. Il a été tiré des principes du Plan stratégique du Réseau Caritas Congo Asbl pour la période 2013-2017. Mgr Janvier KATAKA souligne dans son avant-propos dans ce document que ce Plan (de développement des compétences du personnel au sein du Réseau  Caritas en RDC (…) a été élaboré de manière participative et au bout d’un processus itératif et inclusif. Le Prélat souligne que le document aborde des thématiques aussi riches que  variés qui dépassent le simple cadre du   transfert de compétences et qui  vont permettre au Réseau Caritas en RDC d’être animé, à différents niveaux, par des personnes mieux qualifiées et  orientées par l’amour de Notre Seigneur Jésus.

Il est à signaler que ledit document présente des  sommaires de séance de formation développés en tenant compte des  priorités stratégiques du Plan stratégique de la Caritas Congo Asbl pour la période 2013-2017. Les formations prévues au cours de l’année 1 portent sur l’identité de Caritas et  la doctrine sociale de l’Eglise, la gouvernance équipe de direction, la gestion des ressources humaines-fonction et cycle, l’évaluation de la performance organisationnelle et le leadership de la femme. Les autres formations portent sur  le travail d’équipe et la communication-formation des formateurs.  Pour chaque formation durant toute la période retenue (2013-2017)  sont indiqués les résultats   escomptés et les sujets à traiter.

- Quelques formations à partir de l’an 2 : gouvernance au niveau provincial et diocésain, organigramme et   description des tâches,  dotation et  sélection, gestion des ressources humaines…..

En l’an 2, les formations concernent la gouvernance au niveau provincial et diocésain, l’organigramme et  la description des tâches, la dotation et la sélection, la technologie de l’information-gestion des données ainsi que la communication corporative/organisationnelle. Au cours de l’an  3,  les formations à donner sont celles à propos de la gestion des ressources humaines  l’évaluation de son rendement, la comptabilité de gestion, la gestion du temps et la conduite de réunion, la détermination des priorités et la prise de décision.  Pour ce qui est de l’an 4,  les six formations programmées ont trait à la gestion budgétaire, à la communication corporative/marketing, à la  gestion et animation des équipes de travail, à la gestion du changement, à celle de  conflits en milieu  du travail et à l’utilisation des travaux de recherche.  Lors de l’an 5, les formations sont la gestion budgétaire, le leadership, la création de réseaux et de partenariats, sans oublier le  pouvoir d’influence.

 
 
 
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
1097
Hier :
1293
Semaine :
7525
Mois :
25903
Total :
70440