Actualités
Activités
Galeries Photos
Vidéos
Offres d’emploi
Appels d'offres
Nous écrire
Rapport
 12 invités en ligne
Annuaire site web
 
Province de Bandundu : Prochaine Foire agricole de la Caritas – développement Popokabaka PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 13 Avril 2011 10:53

Popokabaka, le 13 avril 2011 (caritasdev.cd) : Caritas-développement  Popokabaka, dans le Sud-Ouest de la République Démocratique du Congo,  organisera une foire agricole dans la province de Bandundu du mercredi 27 au samedi 30 avril 2011, sous le thème : « Agriculture, Biodiversité et changements climatiques : Enjeux et défis », rapporte caritasdev.cd

 

 

La Foire agricole de Popokabaka, selon une note d’information de Caritas-Développement  Popokabaka, se voudrait à la fois une occasion et un lieu de rencontre et d’échange d’idées, de savoirs et de savoir-faire, pour les masses paysannes de la région. Le Diocèse de Popokabaka et la région de Kwango  accusent un déficit alimentaire croissant et un taux élevé de malnutrition préoccupant dépassant le seuil critique de 12,3 %. Dans l’ensemble de la province de Bandundu en général, et à Popokabaka en particulier, les dix dernières années ont été marquées par une baisse considérable de la production agropastorale due à une interaction des multiples facteurs. Ces derniers ont affecté sensiblement les moyens de subsistance des paysans, notamment la biodiversité qui constitue la base de la sécurité alimentaire.

 

La croissance agricole du monde rural, apprend-on de la note d’information de Caritas-Développement  Popokabaka, requiert une meilleure politique d’investissement et l’amélioration des infrastructures appropriées susceptibles d’enclencher un développement durable. Cependant, des phénomènes climatiques extrêmes actuels, notamment les hausses de la température, la rareté des pluies, la sécheresse des certaines zones agricoles fragiles, etc. sont des défis majeurs à relever tant pour l’autosuffisance alimentaire de la population que pour la promotion d’une agriculture locale source de revenus financiers. Comme le constat l’indique, les enjeux et les défis sont de taille pour les populations locales, à cinq ans de l’échéance des Objectifs du Millénaire pour le Développement des Nations Unies, dont le premier consiste exactement à réduire l’extrême pauvreté et la faim dans le monde entre 1990 et 2015. [084/2011]

 

Marie-Christiane Bukassa,

Etudiante en Communications sociales de l’Université Catholique du Congo

 
 
Articles liés
Liens utiles
Agenda