Actualités
Activités
Galeries Photos
Vidéos
Offres d’emploi
Appels d'offres
Nous écrire
Rapport
 12 invités en ligne
Annuaire site web
 
RDC : Rapport annuel 2011 de Caritas Congo PDF Imprimer Envoyer
Mercredi, 18 Avril 2012 12:54

Rapport anneul 2011 de Caritas Congo AsblLe présent rapport ne reprendra que les activités de la structure centrale de Caritas Congo, réalisées avec certains de ses 47 Bureaux Diocésains de Caritas-Développement en 2011. Il va sans dire que des milliers d’activités, réalisées par les Caritas-Développement Diocésaines elles-mêmes n’y seront pas répertoriées. Veuillez cliquer ici pour télécharger ce rapport, qui a été présenté mardi 13 mars 2012 aux partenaires de Caritas Congo et à la presse, en la salle Isidore Bakanja de Kinshasa.



L’année 2011 qui vient de s’achever a été marquée par divers événements qui ont encore aggravé la misère de la population. La poursuite des attaques des groupes armés dans les deux Kivu, en Province Orientale et récemment au Katanga avec l’évasion d’un ancien chef milicien a encore poussé à l’errance plusieurs milliers de Congolais durant l’année 2011. L’on comptait déjà 1,64 millions de déplacés internes à la fin septembre 2011, indique OCHA. Leurs besoins humanitaires sont loin d’être satisfaits, malgré toute la bonne volonté de différents acteurs.

Le réseau national de Caritas Congo, en collaboration avec ses nombreux Partenaires, a apporté une réponse humanitaire remarquable dans ces Provinces. A titre illustratif, la Caritas Goma seule a distribué de l’aide en biens non alimentaires à 30.000 personnes au Nord-Kivu durant l’année passée.

L’année 2011 a connu l’organisation du double scrutin présidentiel et législatif. Ces élections ont occasionné des soubresauts dans certains coins du pays, provoquant des mouvements de populations. Caritas Congo, qui avait élaboré un plan de contingence en concertation avec les Agences Catholiques présentes en République Démocratique du Congo (RDC) d’une part, et d’autres acteurs humanitaires sous la coordination de OCHA d’autre part, a eu à secourir les victimes de ces tensions à Kinshasa et au Kasaï Oriental.

Par ailleurs, malgré les efforts entrepris par le Gouvernement, les principaux indicateurs pour déterminer le niveau de vie des Congolais sont demeurés au rouge pour l’année écoulée. Pas étonnant donc que la RDC soit dernière dans le Rapport mondial 2011 du PNUD sur le développement humain.

L’espérance de vie est de 44 ans, à cause notamment des maladies. Caritas Congo et son réseau des BDOM ne sont pas restés inactifs. Fort d’environ 45% d’offre sanitaire pour l’ensemble du pays, ils ont poursuivi en 2011 la lutte con¬tre les maladies. Le paludisme, le VIH et Sida, la tuberculose, con¬tre laquelle Caritas Congo est Co- Récipiendaire Principal auprès du Fonds Mondial, y compris la malnutrition, ont été combattus. Tout cela, en renforçant la coordination des activités et les capacités des BDOM.

Sur le plan de la scolarité, la gra¬tuité progressive et limitée de l’enseignement fondamental ap-pliquée par le Gouvernement dans certaines Provinces n’a pas avancé la RDC au classement du PNUD. Plusieurs facteurs, dont les mauvaises conditions salariales des enseignants, continuent à tirer l’éducation nationale vers le bas.

Pour écourter la durée de la paie et garantir la totalité de leurs salaires, Caritas Congo a exécuté un projet pilote avec le Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel pour payer tous les enseignants des écoles conventionnées catholiques du pays.

En outre, pour emmener les Congo¬lais à l’auto-prise en charge, Caritas Congo s’est investi dans plusieurs projets d’Accompagnement des dy¬namiques locales d’autopromotion, de Renforcement des capacités techniques, organisationnelles et socio-économiques des familles démunies et vulnérables, de Re¬sponsabilisation des communautés locales dans le suivi et l’évaluation de la mise en oeuvre de la Stratégie de Croissance et de Réduction de la pauvreté, etc.

L’année 2011 a aussi été caractérisée par la relance des travaux de réhabilitation des routes par le Gouvernement. Caritas Congo a joint ses efforts à cette œuvre com¬mune. Hormis les travaux exécu¬tés par certains de ses Bureaux Di¬océsains, comme Caritas Tshumbe au Sankuru (bacs, ponts, routes), plusieurs tronçons routiers ont été réhabilités par Caritas Congo en Province Orientale, à l’Equateur et au Kasaï Oriental.

Mais, comme une chaîne, un ré¬seau n’est fort que si tous ses mail¬lons le sont aussi. Voilà pourquoi Caritas Congo s’est attelé au ren¬forcement des capacités de ses Bu¬reaux Diocésains, l’un de ses rôles en tant que Caritas nationale.

Ce rapport passe alors en revue les activités réalisées par Caritas Congo dans les domaines des ur¬gences, de la santé, du développe¬ment et du renforcement des ca¬pacités, évidement avec le soutien de toutes ses Cellules d’appui (Finances, Audit Interne, Communication, Logistique, Agence de Gestion Fiduciaire, Informatique, Fonds de Solidarité, etc.).
Grand merci alors à tous les Parte¬naires qui nous ont aidés à réaliser ce bon travail en 2011.

Dr Bruno MITEYO Secrétaire Exécutif de Caritas Congo

 
 
Articles liés
Liens utiles
Agenda