Actualités
Activités
Galeries Photos
Vidéos
Offres d’emploi
Appels d'offres
Nous écrire
Rapport
 19 invités en ligne
Annuaire site web
 
Paroisse Saint Frédéric/Archidiocèse de Kinshasa : Une Caritas paroissiale dans l’esprit de la solidarité et du partage PDF Imprimer Envoyer
Lundi, 23 Avril 2012 08:48

L'assistance aux personnes vulnérables marque les activités de la Caritas paroissiale à Saint Frédéric.Kinshasa, le 23 avril (caritasdev.cd) : La paroisse Saint Frédéric,  dans la partie Est de l’Archidiocèse  de Kinshasa, dans la commune de Kimbanseke, en République Démocratique du Congo (RDC), compte parmi ses 14 Commissions paroissiales une dite Commission Caritas. Cette dernière vit au rythme de la solidarité et du partage lors surtout des temps liturgiques forts (Avent, Noël, Carême…), moments marquants où  elle mène ses activités.

Le Curé de Saint Frédéric a tenu à le souligner lors d’une descente le 21 avril 2012 d’un envoyé de caritasdev.cd dans cette  église située dans la lointaine banlieue de Kinshasa (plus de 20 kilomètres du centre de la ville), rapporte caritasdev.cd

Ce travail  de la Caritas paroissiale de Saint Frédéric dans le sens de  la solidarité et du partage a fait dire au Curé, monsieur l’Abbé François-Xavier Biko, que celle-ci est engagée dans le domaine du social. Cette structure caritative paroissiale récolte des biens de première nécessité (savon, huile), des vivres et d’autres auprès des paroissiens qui les lui remettent. En cette année 2012, lors de l’Avent et à l’occasion de la période de Carême, cette récolte a été effectuée et plus de 60 personnes vulnérables ou nécessiteuses identifiées à partir des Cevb (Communauté ecclésiale vivante de base) ont reçu des dons en vêtements,  en biens de première nécessité et autres vivres et même en médicaments. Les plaintes ne manquent pas de la part des bénéficiaires qui manifestent telle ou telle autre préférence par rapport aux biens reçus par eux. Ceux-ci plaident aussi parfois pour l’extension de l’assistance à ceux vivant avec eux au cas où ils restent dans un même endroit.

La  Caritas paroissiale de Saint Frédéric apporte aux personnes vulnérables qu’elle assiste de temps en temps de l’argent, fruit des offrandes données par les fidèles. Ce montant demeure toutefois modique. Le Curé de Saint Frédéric, M. l’Abbé François-Xavier Biko,  a indiqué que la Caritas paroissiale du lieu a commencé à se structurer dans les années  1990. Selon le prêtre, lors d’un temps liturgique fort un panier  de la Caritas paroissiale est placé de manière visible dans l’église et le dernier jour d’une activité spirituelle liée à ce temps fort un travail intervient. Ce travail consiste, pour la Caritas paroissiale, à  identifier les vêtements, les  biens de première nécessité et  à procéder au  comptage de l’argent mis dans le panier. Le tout est reparti  au niveau des Cevb aux bénéficiaires  vulnérables à assister.

La Caritas paroissiale de Saint Frédéric, à l’image du Curé, est dans l’observation en ce qui concerne le pas à franchir pour entrer dans le domaine des projets.  Elle réalise bien  jusqu’ici que l’élaboration d’un projet est une autre chose et sa réussite en termes de financement trouvé en est une autre. Les besoins en la matière existent et  ils ont été identifiés sur le territoire paroissial de l’église Saint Frédéric où au niveau de la paroisse l’eau et le courant y sont aujourd’hui une réalité, demeurant encore la question de l’accès au site paroissial. L’Abbé  François-Xavier Biko a reconnu que cet accès à la paroisse Saint  Frédéric est un problème  se posant avec acuité au vue de l’état de la route y menant  à partir de celle, la grande route, menant à l’aéroport. Le prêtre a tenu à préciser que ce problème est d’ordre du développement,  matière qui devait être mise dans le compte de la Caritas paroissiale, selon l’organisation de la structure Caritas en  partant du niveau de l’Episcopat national.  Jusqu’ici toutefois à Saint Frédéric fonctionne à part une Commission paroissiale de Développement dont le curé n’élude pas l’apport, tout en insistant sur les sujets fondamentaux en ce qui concerne sa paroisse  :  la stagnation de l’eau à certains endroits sur le territoire paroissial,  le rôle que joue le développement,  l’assainissement…

La Caritas paroissiale de Saint Frédéric est  limitée en moyens.  Sa gamme d’assistance est pauvre. L’aide apportée par les chrétiens est réunie difficilement. Malgré cela, avec l’appui du Curé François-Xavier Biko le comité de la Caritas paroissiale de Saint Frédéric fait montre d’une détermination encourageante avec sa présidente Astrid Mungala. Celle-ci est assistée par la vice-présidente Madeleine Manzayila, la secrétaire Clotilde Tshobo et la trésorière Sophie Malengo. L’équipe ici est entièrement constituée de femmes, contrairement à celle de la Commission du Développement, n’étant composée que d’hommes au nombre de quatre.

L’église paroissiale Saint Frédéric a une capacité de 1.500 personnes. Elle a vu le jour en 1980. Son tout premier Curé fut un Père missionnaire du Sacré Cœur du nom de Avalro DE LUXAM. Le premier Curé prêtre de l’Archidiocèse  à la diriger en 1995 a été M. l’Abbé Ntoto. L’actuel Curé, en poste depuis le 7 août 2011, est son 13ème à la tête de la paroisse Saint Frédéric(3.500 fidèles). La première pierre de celle-ci a été posée comme succursale, dans le doyenné de Saint Marc, en 1976, par le futur Cardinal Frédéric Etsou, alors  curé d’une paroisse dans le centre de l’Archidiocèse de Kinshasa et président de la Commission des implantations. Le premier bâtiment de la  première église de cette paroisse a été construit en 1978.  En 1990, l’Archevêque Frédéric Etsou, revenu à Kinshasa  où il avait œuvré comme missionnaire, a procédé en 1990 à la pose  de la première pierre de l’actuelle église de Saint Frédéric. Les travaux de construction ont pris fin en 1993. Ladite paroisse compte 5 jeunes gens et 5 jeunes femmes qui sont dans la vie consacrée. [101/2012]

 

JOSEPH KIALA

 
 
Articles liés
Liens utiles
Agenda