En bref :
Province Orientale: 339 ménages inondés par les eaux d’Arwimi et Abolokwa en Territoire de Banalia  |  Kasaï Occidental : pose de la 1ère pierre à Tshikapa pour la construction de 41 écoles dans la Province  |   Kasaï Occidental : la construction des écoles avec PROSEB au centre des entretiens ce mardi à Kananga entre le Gouverneur Kande et le Secrétaire Exécutif de Caritas Congo Asbl  |  Tueries de Beni : Richard Muyej promet des «réponses appropriées»  |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des enfants...
Image Detail
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
572
Hier :
1073
Semaine :
4464
Mois :
4464
Total :
4464
Province Orientale: le Centre hospitalier Ntongo Etani, un engagement du Diocèse de Bondo et la Coopération italienne pour l'amélioration de l’accès de la population aux soins de santé de qualité PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 28 Juin 2012 10:13

Mgr Etienne faisant visiter le centre hospitalier Ntongo Etani, récemment rehabilité, à la délégation de Caritas Congo (Ph. GM Kamandji)Bondo, le 28 juin 2012 (caritasdev.cd) : d’un simple centre de santé, offrant un paquet minimum d’activités aux malades, le Centre hospitalier Ntongo Etani Santa Bertilla va très bientôt jouer le rôle d’un hôpital secondaire, avec un paquet complémentaire d’activités pour la population de Bondo. Il s’agit principalement de la pédiatrie, médecine interne, gynéco-obstétrique et chirurgie.

A cela s’ajoutent le laboratoire et l’imagerie médicale (radiologie et échographie), la pharmacie et la buanderie. Mgr Etienne Ung’eyun, Evêque de Bondo, l’a indiqué mercredi 27 juin au cours d’un entretien à Kinshasa avec caritasdev.cd.

 

Le Centre hospitalier Ntongo Etani(photo d'avril 2012-GM Kamandji)
Cette amélioration ne fera qu’accroitre l’accès de la population de Bondo aux soins de santé de qualité. Et c’est le fruit du partenariat entre le Diocèse de Bondo, via son Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (BDOM), est la Coopération italienne, en collaboration avec la Région de Trévise et Vénétie. Le centre hospitalier Ntongo Etani, actuellement réhabilité, est donc une structure de santé de la Caritas-Développement Bondo, géré par son Bureau Diocésain des Œuvres Médicales (BDOM). « Ce centre hospitalier a rouvert ses portes en mai dernier, avec une grande affluence de la population, après une fermeture d’un mois pour l’installation de nouvelles structures», a souligné l’Evêque. 

En fait, avec l’appui de Dr Biloko Katembo Zawadi, Médecin Urgentiste de Caritas Congo, le personnel de l’ancien centre de santé (4 à 5 agents, sans médecin) a été renforcé par une nouvelle équipe : personnel soignant (médecin et infirmiers) et personnel d’appui.

Le processus de recrutement a commencé au mois de mars 2012 par une offre d’emploi lancée localement. Un test a permis de sélectionner des candidats ayant reçu en avril une formation en fonctionnement du système de santé. A son retour à Kisangani, Dr Biloko a lancé un avis de recrutement ayant débouché à un test à trois niveaux pour les médecins : test écrit, entretien de recrutement et pratique. Entre teps, l’ancien personnel a été évalué.

« Actuellement, les activités se déroulent normalement, en attendant l’inauguration officielle du centre hospitalier, qui se fera en présence du bailleur », a relevé Dr Biloko Katembo, joint mercredi au téléphone par caritasdev.cd.

Pour sa part, Mgr Etienne Ung’Eyowun a noté les nouveautés intervenues et les travaux à poursuivre pour cette formation médicale. Il s’agit d’abord de la présence d’un médecin permanent pour des soins appropriés liés à un tel établissement (Ndlr : qui va prendre ses fonctions en début juillet), à côté du personnel soignant désormais renforcé. Quant aux travaux restants, l’Evêque a cité l’augmentation des lits, le finissage des puits d’eau, au-delà des quatre citernes déjà installés. Un autre défi, c’est de trouver un personnel qualifié pour la radiologie et l’échographie. « Quoi qu’il en soit, le partenariat continue entre le Diocèse de Bondo, la Caritas de Trévise et la Région de Vénétie (Italie). Et nous envisageons d’entrer en collaboration avec le CUAM (Italie) », a-t-il fait savoir.

Pour rappel, le Centre hospitalier Ntongo Etani était un petit centre de santé pour servir la population défavorisée, éloignée de l’Hôpital Général de Référence. Actuellement, c’est devenu une grande structure d’une capacité d’environ 30 lits, installée au Quartier Panzaka à Bondo.
Guy-Marin Kamandji