En bref :
Province Orientale: 339 ménages inondés par les eaux d’Arwimi et Abolokwa en Territoire de Banalia  |  Kasaï Occidental : pose de la 1ère pierre à Tshikapa pour la construction de 41 écoles dans la Province  |   Kasaï Occidental : la construction des écoles avec PROSEB au centre des entretiens ce mardi à Kananga entre le Gouverneur Kande et le Secrétaire Exécutif de Caritas Congo Asbl  |  Tueries de Beni : Richard Muyej promet des «réponses appropriées»  |  
ACTUALITES
ACTIVITES
RAPPORTS
LIENS UTILES
Des enfants...
Image Detail
 
www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
369
Hier :
1073
Semaine :
4261
Mois :
4261
Total :
4261
Caritas Congo participe à la revue des mécanismes communautaires de protection des enfants à Nairobi PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 24 Septembre 2009 08:50

Unenefant déplacé à Lubero/Nord-Kivu(Ph. D.D. Kabeya/Caritas Congo)Nairobi, le 24 septembre 2009 (caritasdev.cd) : Les mécanismes communautaires de protection des enfants sont au centre d’un atelier qui se déroule depuis mercredi à Nairobi, au Kenya. Des évaluations ont été faites sur ces approches et mécanismes au niveau des communautés au niveau international. « Les résultats nous sont donnés pour qu'ensemble nous puissions les valider », a indiqué Blaise Mbo, Chargé de Projet de Caritas Congo, Expert Protection Enfants, envoyé par UNICEF/ RDC à cet atelier, joint par caritasdev.cd.

Ces assisses se tiennent du 23 au 25 septembre 2009 à l’hôtel Holiday inn de Nairobi. 36 participants venus du monde entier y prennent part.

Les participants devront aussi dégager les pratiques et priorités dans ce domaine qui n'ont pas été identifiées par les enquêtes et prioriser les questions-clé devant faire objet de la prochaine étape.

Blaise Mbo est intervenu mercredi à ces travaux. « Ma communication a porté sur la valorisation que nous devons faire des pratiques traditionnelles que l'on retrouve dans nos communautés de base pour la protection des enfants », a-t-il souligné.