dimanche 14 juillet 2024
Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

Le Québec vient en aide aux déplacés de l’Est de la RDC via la Caritas Congo

Kinshasa, le 16 octobre 2012 (caritasdev.cd) : la Première Ministre du Québec, Mme Pauline Marois, a annoncé vendredi 12 octobre 2012 à Kinshasa l’octroi d’un don de 50.000 dollars canadiens à la Caritas Congo Asbl pour venir en aide à 425 ménages sinistrés à l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC). Cette aide du Gouvernement québécois interviendra par l’entremise de « Développement et Paix », Organisme officiel de solidarité internationale de l’Église catholique au Canada, et dont la Caritas Congo Asbl est le principal partenaire en RDC pour son important volet de secours humanitaire.

Mme Pauline Marois a fait cette annonce au cours de la Table ronde qu’elle a animée en marge du XIVème Sommet de la Francophonie, autour du thème « Société Civile, Droit et Démocratie », à laquelle a pris part le Secrétaire Exécutif de Caritas Congo Asbl, Dr Bruno Miteyo, rapporte caritasdev.cd.

Celui-ci se réjouit de cet appui à la réponse humanitaire que le réseau Caritas apporte déjà à des milliers des familles victimes de la guerre en RDC, particulièrement à travers les Caritas Butembo-Beni, Bukavu, Dungu-Doruma, Goma et Kilwa-Kasenga. Il remercie le Gouvernement québécois pour ce don obtenu grâce au plaidoyer de Développement et Paix. Parlant de la collaboration avec Développement et Paix, Mme Pauline Marois a dit qu’elle appréciait très grandement le travail de cet Organisme de l’Église qu’elle connaît bien et dont elle a déjà eu à rencontrer le Personnel. Développement et Paix est présent en RDC depuis le début des années 1980. Au cours des dernières années, pour tenir compte de la situation dans le pays, le programme de Développement et paix a principalement été axé sur la promotion de la paix, de la démocratie, la bonne gouvernance, du respect des droits humains et des secours d’urgence pour les populations de l’Est victimes des guerres et conflits.

Développement et Paix s’associe à plusieurs organisations de la société civile canadienne pour demander au Gouvernement canadien de revoir sa stratégie relative à la paix et la sécurité à l’Est et dans la région des Grands Lacs ; de soutenir la création d’un tribunal spécialisé mixte en RDC pour juger les auteurs de crimes de guerre et contre l’humanité ainsi que des violations les plus graves du droit international humanitaire ; d’exiger des entreprises canadiennes présentes en RDC, celles du secteur minier notamment, qu’elles appliquent des procédures de diligence raisonnables pour s’assurer que les matériaux qu’elles utilisent ne servent pas au financement des groupes armés de l’Est de la RDC et qu’elles rendent publics les résultats de ces mesures ; d’accroitre son aide financière aux initiatives de la société civile pour la paix, la démocratie, la reconstruction et l’aide humanitaire en RDC.

Accompagnée de son Ministre des Relations Internationales, de la Francophonie et du Commerce Extérieur, M. Jean-François Lisée, la Première Ministre du Québec a échangé avec douze acteurs humanitaires et de la Société civile sur l’état de la démocratie et des droits en RDC. La gestion des ressources minières, la bonne gouvernance et les crimes de guerre ont aussi été au centre de la table ronde et des discussions qui s’en sont suivies.

Tous les intervenants ont souhaité voir la Francophonie s’impliquer avec les Autorités congolaises dans le rétablissement de la paix en RDC, en plaidant pour des sanctions contre les auteurs des violations des droits de l’homme. Mme Pauline Marois a regretté la situation à l’Est de la RDC et partout où il y a violations des droits de la personne. Elle a déploré notamment l’existence dans le monde de 300.000 enfants-soldats, de 6 millions d’enfants blessés dans des conflits armés et de 20 millions de réfugiés. Cette rencontre a été animée par M. Richard Marcoux, professeur titulaire à l’Université Laval et Directeur de l’Observatoire démographique et statistique de l’espace francophone.

Pour rappel, Mme Pauline Marois a occupé de nombreuses fonctions ministérielles sous tous les gouvernements du Parti québécois depuis 1981. Elle mène une lutte pour la promotion de la dignité humaine, la protection des enfants et des femmes et l’établissement de la démocratie. La victoire du Parti québécois lors de l'élection générale du 04 septembre 2012 lui permet de devenir la première femme Premier Ministre de l'histoire du Québec. Pour mémoire, le Québec est une province francophone du Canada. À ce titre, il constitue un État fédéré dont la capitale est Québec et dont la ville la plus peuplée est Montréal.

Caritas Congo Asbl en bref

• Organe technique de l’Eglise Catholique en RDC, créé en 1960, Caritas Congo Asbl est chargée de la promotion intégrale de l’homme, avec la participation de celui-ci. Ses trois Services (Urgences, Santé et Développement) coordonnent les activités des bureaux correspondants qui sont opérationnels dans tous les 47 Diocèses du pays, faisant ainsi de la Caritas l’unique Organisme de développement qui soit réellement implanté sur l’ensemble du territoire national.

• Au plan mondial, Caritas Congo Asbl est l’une des 165 Caritas nationales qui forment la Confédération Caritas Internationalis, dont le siège se trouve en la Cité du Vatican et qui a des représentants auprès des Nations Unies à New York, à Genève, à Rome et à Paris.

Pour toutes informations supplémentaires, veuillez contacter :

• Guy-Marin KAMANDJI, Chargé de Communication, Tél. +243 998 45 60 39, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. • Joseph KIALA, Chargé de Communication Adjoint, Tél. +243 81 8768 821, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. • Plus d’infos sur notre site web : www.caritasdev.cd