samedi 13 avril 2024
Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

La Société Civile africaine plaide pour le financement de la Santé à Nairobi

La Société Civile africaine plaide pour le financement de la Santé à Nairobi

Nairobi, le 02 avril 2024 (caritasdev.cd) : Consolider et amplifier davantage le plaidoyer de la société civile en faveur du financement de la santé, et la Couverture Santé Universelle (CSU) dans la région, tel a été l’objectif de l’atelier sur le plaidoyer de la Société Civile pour le financement de la santé, tenu du 26 au 27 mars 2024 à Nairobi.

Cet atelier a permis de recueillir des contributions concrètes de diverses parties prenantes pour planifier et lancer efficacement la prochaine phase de soutien visant à faire progresser le plaidoyer des OSC en faveur du financement de la santé et à contribuer à une mobilisation accrue des ressources nationales (DRM) pour la CSU.

Dr John Maurice Salumu Kakuni, Responsable du suivi et évaluation des projets au sein du Service de Promotion de la Sante, SPS en sigle, a représenté Caritas Congo Asbl à cet atelier de Nairobi.

Plusieurs sujets ont été développés avec comme grands thèmes : le premier jour, « tirer les leçons de principales réussites et les défis liés à la promotion du plaidoyer des OSCs en faveur du financement de la santé »; et le deuxième jour, « façonner les opportunités de la JLA dans le programme mondial du financement de la santé. Comment avancer en tant que réseau ? ».

Cet atelier a été tenu suite à une forte demande des participants de la JLA (Joint Learning Agency) et aux recommandations de l'évaluation indépendante, raison pour laquelle les partenaires de la JLA ont convoqué tous les formateurs nationaux dans cet atelier pour examiner les progrès, partager les connaissances et discuter des défis et des opportunités.

Il sied de rappeler qu’il existe en RDC une coordination de la Société Civile en faveur dudit plaidoyer dont le lead est assuré par l’ONG SANRU Asbl, et Caritas Congo Asbl en est l’adjointe.

Les organisations de la Société Civile (OSC) jouent un rôle essentiel dans le plaidoyer en faveur d’un financement accru de la santé en Afrique. Ils façonnent les politiques, surveillent leur mise en œuvre et fournissent des recommandations fondées sur des données probantes pour améliorer les résultats.

Dans sa phase initiale, la JLA a formé 40 participants dans 20 pays au plaidoyer en faveur du financement de la santé, créant ainsi un pool d'experts pour améliorer les initiatives de santé à différents niveaux.

En outre, il a élargi la base de connaissances de 400 représentants de la Société Civile en matière de financement de la santé, favorisant ainsi un effet d'entraînement dans les efforts de plaidoyer.

Au cours de la deuxième phase, les participants ont appliqué leurs compétences de manière pratique grâce à un renforcement des capacités personnalisé, une assistance technique et des subventions.

Après les riches échanges à ces assises, quelques recommandations ont été formulées. Il s’agit de  la mutualisation des financements de la santé de JLA, de la formation des points focaux JLA et d’autres acteurs de la Société Civile des pays sur différentes thématiques à déterminer selon le besoin de la cause, du  financement des plans nationaux de plaidoyer et de recevabilité.

A cela s’ajoute la mise à jour des orientations de l’OMS, la formalisation des coalitions, la maintenance de la dynamique du mouvement, l’augmentation du financement pour enrôler d’autres OSCs, la réalisation des échanges inter pays,…

Paris Mona