samedi 13 avril 2024
Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

Lancement du PMNS-NAC à la ZS de Katana : Caritas Congo Asbl appelle les communautés à la prise de conscience face à la malnutrition

Lancement du PMNS-NAC à la ZS de Katana : Caritas Congo Asbl appelle les communautés à la prise de conscience face à la malnutrition

«  Le message-clé que je peux adresser à la population de la Zone de Santé de Katana, c’est d’abord la prise de conscience. Puisque la malnutrition est une réalité ici dans cette zone. Nous venons alors avec ce projet en appelant la population à s’en approprier. Sinon,  notre intervention serait menée en vain », a ajouté Mr Lwaboshi.

En effet, financé par la Banque Mondiale, à travers l’Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé (UG-PDSS), ce programme est mis en œuvre dans 13 Zones de Santé (ZS) de la Province du Sud–Kivu par le Groupement Caritas Congo Asbl – TPO DRC – CHWID. La Zone de Santé de Katana est l’une d’elles. Il vise globalement à contribuer à l'amélioration de la santé de l'enfant et de la mère, en réduisant toutes les formes de malnutrition au Sud-Kivu, à travers l’accès à des services de nutrition et de santé à fort impact pour les enfants de moins de 5 ans, les mères adolescentes, les femmes enceintes et allaitantes (en mettant l'accent sur les 1.000 premiers jours), et l'amélioration des pratiques positives de nutrition.

Ainsi, les Autorités religieuses, les leaders communautaires, les membres de l’Equipe-Cadre de la Zone de Sante (ECZ),  les représentants des IT et des Codesa, la presse, les différents partenaires intervenants dans d’autres secteurs dans la zone, la délégation du groupement, le staff de la Caritas Bukavu et l’équipe de terrain ont pris part à cette cérémonie de lancement du PMNS-NAC dans la Zone de Santé de Katana.

 

Sud-Kivu : un enfant sur deux souffre du retard de croissance

Dans son mot de bienvenue, le Médecin-Chef de Zone, Dr Yolande Nshombo, a présenté l’ampleur de la situation nutritionnelle en RDC, au Sud-Kivu (avec une prévalence de malnutrition chronique estimée à 48%),  et dans son entité. Il a remercié le Gouvernement congolais, à travers UG-PDSS et ses Partenaires, pour avoir choisi la Zone de Santé de Katana parmi les bénéficiaires de ce grand programme d’intérêt communautaire. « Ainsi, nous en appelons à une mobilisation sans précédent pour constituer une barrière contre ce fléau qui met par terre l’avenir de nos enfants et de toute notre société », a-t-elle souligné.

Pour sa part, Mr Batumike Mufungizi Innocent, Spécialiste Nutritionniste du Groupement Caritas Congo Asbl – TPO DRC – CHWID, a mis l’accent sur les objectifs du projet, les zones d’interventions, la cible, les stratégies de mise en œuvre et les résultats attendus du projet. Il n’a pas manqué de faire un plaidoyer auprès des Autorités et Leaders de la Société Civile présents dans la salle sur l’appropriation communautaire et la pérennisation des acquis dudit projet. « Le Consortium Caritas Congo Asbl-TPO DRC-CHWID assurera la mise en œuvre de ce projet, en collaboration avec le Bureau Central de la Zone de Santé, et avec l’appui technique de la Division Provinciale de la Santé du Sud-Kivu. Ces Organisations ont pris l’engagement d’assurer la mise en œuvre et le suivi des activités dans le respect des normes et des orientations techniques en vigueur dans le Ministère de la Santé en matière de Nutrition en général et de l’approche de la Nutrition à Assise Communautaire en particulier », a-t-il indiqué.  

Le Directeur de la Caritas-Développement Bukavu, Monsieur l’Abbé Louis Pasteur  Rudahigwa est revenu quant à lui sur les objectifs globaux du projet et a lancé un appel sur la prise de conscience de la Mr Patrick Lwaboshi, Point Focal Caritas Congo Asblcommunauté.

A son tour, le Point Focal de la Caritas Congo Asbl, Mr Patrick Lwaboshi, a présenté l’état de lieux de la malnutrition au pays (42% d’enfants de moins de 5 ans) et dans la province du Sud-Kivu (48%, soit un enfant sur deux souffre du retard de croissance). Il a aussi parlé de la durée, des objectifs du projet, des cibles, de la couverture de 17 Aires de Santé et 118 villages/CAC. Il a aussi passé en revue le budget global, les activités à réaliser, les résultats attendus, les indicateurs et les stratégies de mise en œuvre pour atteindre les résultats escomptés, avant de revenir sur les rôles et responsabilités de différents acteurs impliqués ainsi que sur les étapes de mise en œuvre de ce projet.

 

Le Groupement d’Irhambi-Katana promet d’accompagner et de suivre le projet

 

Enfin, l’Assistant du Chef de Groupement d’Irhambi-Katana, Mr Kaichuya Ngaboyeka, a procédé au lancement officiel du projet. Dans son discours, il a remercié le Gouvernement congolais d’avoir songé à l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant. Il a invité toutes les Parties prenantes de travailler la main dans la main pour le bien-être de la communauté afin de réduire la prévalence de la malnutrition. « Nous les Autorités, nous allons accompagner et faire le suivi de ce bon projet, de manière à réduire la malnutrition dans notre Zone de Santé de Katana », a-t-il conclu,

Un jeu de questions et réponses, très participatif, a bouclé cette cérémonie de lancement du PMNS-NAC.

Pour rappel, ce projet est mis en œuvre conjointement par le Groupement Caritas Congo Asbl, TPO/DRC et CHWID, en collaboration avec les Partenaires étatiques (Ministère de la Santé, DPS/PRONANUT et BCZS), les Structures sanitaires, les Organisations non-gouvernementales internationales et locales ainsi que les Relais Communautaires regroupés au sein des Cellules d’Animation Communautaire (CAC). Les 13 Zones de Santé concernées sont Katana, Fizi, Kadutu, Lulingu, Nundu, Shabunda, Uvira, Miti-Murhesa, Minova, Kaniola, Mubumbano, Walungu et Idjwi.

Guy-Marin Kamandji

 A lire aussi : Projet Multisectoriel de Nutrition et de Santé au Sud-Kivu : Caritas a lancé le projet PMNS-NAC dans la Zone de Santé d’Uvira