mercredi 28 février 2024
Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

Caritas Bunia inaugure un kiosque d’eau pour les personnes déplacées du site ISP/Bunia

Caritas Bunia inaugure un kiosque d’eau pour les personnes déplacées du site ISP/Bunia

Bunia, le 29 mars 2023 (caritadev.cd): La 30ème édition de la Journée Internationale de l’Eau commémorée chaque le 22 mars depuis l’année 1993, a été célébrée cette année sous le thème : « Accélérer le changement pour résoudre la crise de l’eau et de l’assainissement ». La Caritas Bunia a, à l’occasion, inauguré un nouveau point d’eau en faveur des personnes déplacées du site ISP-Bunia. Il s’agit d’un kiosque d’eau installé à distance de 100 mètres du site, par un raccordement effectué sur son réseau d’adduction d’eau dit « Eau Ngongo ».

Ce dernier réseau est à système gravitaire et dessert en eau potable 3 quartiers de la commune Shari et 2 quartiers de la commune Mbunya en ville de Bunia, cela depuis l’année 1986. Quant au site de déplacés de l’ISP-Bunia, il est situé dans la Ville de Bunia, Commune Shari, Quartier Mudzi-Pela. Il abrite à ce jour 2 379 ménages totalisant 10 532 personnes dont 2269 femmes, 3720 filles, 3496 garçons et 1047 hommes, soit 68.5% enfants et 56% de femmes.

Outre l’inauguration de ce point d’eau, des activités telles que la sensibilisation sur l’importance et l’utilisation de l’eau potable, les sketchs, chants et séances de démonstration de bonnes pratiques d’hygiène ainsi que sur l’importance des installations d’assainissement pour une vie saine ont été organisées. Ces sensibilisations ont également été renforcées par différents mots de circonstance prononcés tour à tour par les autorités dont le délégué du Bourgmestre de la Commune Shari, le Chef de quartier Mudzi-pela, le Président du Site de déplacés de l’ISP-Bunia, le Coordonnateur de Bureau Diocésain de Développement et le Directeur la Caritas Bunia.

Le Président du comité des déplacés et le Gestionnaire (Caritas Bunia) du site ISP-Bunia ont décrit la situation déplorable en Wash que traverse le site : pour plus 10 532 personnes dans ce site, seulement 2 points d’eau sont opérationnels poussant ainsi les déplacés à recourir aux eaux de rivière Ngezi ; il y est dénombré au total 18 portes de douche pour les femmes et hommes confondus et seulement 90 portes de latrine dont la majorité est remplie ; On y trouve plusieurs collines d’immondices, tout cela affectant négativement les conditions de vie de déplacés. Les besoins en Wash restent imminents concluent-ils et nécessitent l’intervention urgente des acteurs humanitaires et des personnes de bonne volonté en faveur de ces personnes qui vivent en dessous de la norme Wash.

Le mot de l’Abbé Directeur de la Caritas, l’Abbé Justin Zanamuzi, a été articulé autour de 3 questions se rapportant au thème de l’année, à savoir : Y a-t-il la crise de l’eau ? Y a-t-il la crise d’assainissement ? Quel changement faut-il accélérer pour résoudre la crise de l’eau ? En réponse aux deux premières questions, l’Abbé directeur de la Caritas Bunia a ressorti des constats sombres quant à la situation de l’eau et l’assainissement dans la ville de Bunia. Et il a conclu son propos en disant que le changement attendu de nous tous c’est le changement de mentalité. Il a appelé les uns et les autres à effectuer des gestes simples qui contribueront à résoudre la crise de l’eau et de l’assainissement dans nos milieux respectifs. Enfin, il a plaidé pour une assistance d’urgence à faveur des déplacés de site ISP-Bunia et Kigonze qui, depuis près de cinq mois, semblent être abandonnés par les organisations humanitaires.

Le nouveau point d’eau installé par la Caritas Bunia a été un de ces gestes simples recommandés : donner de l’eau aux vulnérables. C’est pour contribuer tant soit peu à l’amélioration de condition de vie de ces personnes déplacées par la crise de Djugu et qui vivent depuis plus de cinq ans dans ce site. Les bénéficiaires ont été sensibilisées pour s’y approvisionner gratuitement tandis que le bureau technique de la Caritas Bunia à charge de gestion du réseau d’adduction d’eau Caritas « Eau Ngongo » a été instruit pour s’occuper de la maintenance quotidienne de cet ouvrage pour le bien-être de ces déplacés.

 

Opération « évacuation des immondices du site des déplacés », un second geste à l’occasion de cette journée mondiale de l’eau :

Ce même mercredi, le Directeur de la Caritas Bunia a lancé l’opération d’évacuation de déchets du site de l’ISP-Bunia devenus çà et là de collines d’immondice. C’était dans le cadre de « L’opération site sans immondices, aidons nos frères, sœurs, enfants et parents vivant dans le site de déplacés à vivre également dans un environnement assaini ... ».

Journée internationale de l’eau

Le Révérend Abbé Directeur de la Caritas Bunia lance officiellement l’opération d’évacuation de déchets dans le site ISP-Bunia/Photo Caritas Bunia

Notons que c’est le 22 décembre 1992 que l’Assemblée générale des Nations Unies avait adopté la résolution A/RES/47/193 déclarant le 22 mars 1993 première Journée mondiale de l’eau. Depuis lors, cette Journée est célébrée pour attirer l’attention du monde entier sur l’importance de l’eau et ainsi plaider pour la gestion durable de cette ressource naturelle d’une grande valeur. Caritas Bunia ne manque pas de se joindre aux acteurs du secteur de l’eau pour cette célébration. L’année dernière, à la même occasion, elle l’a célébré autour du puits d’eau installé pour le lycée LIKOVI dans le quartier Rwankole, en commune de Nyakasanza où elle a fait planter quelques arbres par les élèves et enseignants.

 

Communication Caritas Bunia