mercredi 28 février 2024
Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

RDC / Magazine Caritas N° 059-Mars 2023 : Caritas forme la population à transformer les déchets plastiques en pavés écologiques au Sud-Kivu

RDC / Magazine Caritas N° 059-Mars 2023 : Caritas forme la population à transformer les déchets plastiques en pavés écologiques au Sud-Kivu

Kinshasa, le 21 avril 2023 (caritasdev.cd) : « Avec Jésus, qui a fait d’un sépulcre, le début d’une histoire nouvelle. Avec Lui, chaque tombe peut se transformer en un berceau, chaque calvaire en un jardin pascal. Avec Jésus l’espérance naît et renaît », a lancé le Pape François, mercredi 1er février 2023, en recevant à la Nonciature Apostolique de Kinshasa des victimes d’exactions physiques et mentales dans la guerre qui ravage l’Est de la RDC. A ceux qui pilotent cette guerre à l’Est de la RDC, et en sont les acteurs, le Pape a martelé « cela suffit »! Veuillez cliquer ici pour télécharger ce magazine

S’unissant à leurs douleurs, le Saint Père a dit aux victimes : « L’espérance est pour vous, Congolais, mais elle est aussi ' un droit à conquérir ', en la semant chaque jour, avec patience », a assuré le Pape François.

Dans un pays comme la République Démocratique du Congo (RDC), confronté à des multiples défis, tels que le rétablissement de la paix, la réduction de la pauvreté, la consolidation de la démocratie, cette exhortation du Souverain Pontife devrait être le leitmotiv de tout un chacun : Gouvernants, administrés, parents, enfants, responsables et agents à tous les niveaux, et fans tous les secteurs de la vie.

  C’est l’espérance qui permet à chacun de se sacrifier, d’endurer des vicissitudes, à l’idée d’une situation meilleure à venir. L’écolier endure les intempéries, les remontrances des enseignants et les injonctions ds parents, dans l’espoir de finir un jour ses études et de trouver un emploi rémunérateur qui l’aiderait à gagner sa vie.

   Mais, cette espérance doit se semer dans les efforts de chaque jour, et avec patience. Sans vouloir escamoter les étapes pour verser dans la facilité.

  Cette espérance doit aussi être conquise. Les citoyens, les administrés, les bénéficiaires, à divers niveaux, devraient ainsi réveiller les gouvernants, les dirigeants dans leur obligation de créer des conditions favorables de créer cette espérance. Tout cela, dans un dialogue franc, le respect des règles et lois établies, la transparence et la redevabilité.

Le Réseau national de Caritas en RDC est engagé depuis 1960 à augmenter sa modeste contribution aux efforts de promotion intégrale de la personne et la communauté humaine dans le pays. Il s’investit dès lors à apporter l’espérance dans le cœur des millions des personnes sur toute l’étendue du pays. Son action directe dans les domaines de la Santé, du Développement durable et de réponse humanitaire, tout comme son accompagnement technique et financier pour l’auto-promotion paysanne n’est plus à démontrer

            Le N°059 de son magazine trimestriel « Lève-toi et marche » présente un échantillon intéressant de cet engagement du Réseau national de Caritas en RDC. Il couvre la période allant de Janvier à Mars 2023.

            Son « Dossier » est consacré à la publication du Plan de Réponse Humanitaire 2023 pour la RDC. Il recense également des gaps importants dans ledit plan, lesquels confirment la crise humanitaire en RDC.

Sa rubrique « Développement » nous emmène dans plusieurs Provinces, notamment dans le Tanganyika où Caritas-Développement Kongolo est aux côtés des Peuples Autochtones Pygmées des corporations de Muzyunda et Cantonnier avec la saponification, une activité génératrice des revenus pour eux. Dans le Haut-Lomami, Caritas-Développement Kamina promeut la sécurité alimentaire à travers sa ferme agricole-pilote de Lukoka. En Ituri, Caritas Congo Asbl et des partenaires locaux engagent les communautés autochtones et locales du Territoire de Mambasa dans la lutte contre la déforestation et la dégradation de l’environnement. Le Réseau Caritas n’est pas en reste dans la mise en œuvre du Programme de Développement Local des 145 Territoires (PDL-145 T). C’est le cas de 12 infrastructures sociales en construction par Caritas Congo avec le PNUD dans la Tshuapa et la Mongala.

            Dans le Kwilu, l’Agence Nationale ANSER et le Diocèse d’Idiofa sont d’accord pour électrifier toutes ses paroisses, agglomérations et villages environnants. Au Sud-Kivu, Caritas Uvira a formé les acteurs du Secteur privé sur la protection des enfants contre le travail dans les mines.   En outre, en matière d’échanges d’expériences, Caritas Congo Asbl a participé aux échanges fort instructifs pour plus d’efficacité dans la mise en œuvre des programmes de Fonds d’investissement pour le climat en Afrique.

  La rubrique « Urgences » parle du don en vivres que Caritas Goma a apporté aux déplacés de guerre de Rusayo au Nord-Kivu. Tandis que 250 femmes déplacées de guerre ont bénéficié d’un kit hygiène féminine en Zone de Santé d’Oicha, de la part de Caritas Butembo-Beni. Au Sud-Kivu, Caritas Uvira a distribué de l’aide humanitaire de 500 ménages déplacés et familles d’accueil des Hauts Plateaux d’Uvira. En Ituri, Caritas Bunia a inauguré un kiosque d’eau pour les personnes déplacées du site ISP/Bunia. Au Tanganyika, Caritas-Développement Kalemie-Kirungu a mis en place 20 aires des jeux dans 20 écoles primaires, pendant que la Caritas Kamina plaide pour les victimes d’une une pluie diluvienne qui a endommagée des maisons à Kamina dans le Haut-Lomami.

  En matière de « Santé », les blocs sanitaires construits par la Caritas-Développement Lubumbashi ont soulagé les malades du Centre de Santé St Hubert, situé au quartier Zambia en périphérique de la ville de Lubumbashi.  Au Kasaï Central, les Superviseurs de Caritas-Développement Kananga ont été à l’école de l’assainissement total piloté de la communauté. 

 La rubrique « Lève-toi et marche » fait parler... » est axée sur la Journée internationale des Droits de la Femme 2023, une occasion d’échanges et de réflexion pour les femmes travailleuses de la CENCO.

Par ailleurs, cette édition de « Lève-toi et marche » présente les « Témoignages » des Peuples Autochtones formés à fabriquer du savon par la Caritas (Tanganyika); de Mr Kasereka qui a récolté 87 kgs de poisson de son étang, grâce à l’accompagnement de la Caritas à Musienene (Nord-Kivu), de Mr Cebujongo qui a vaincu la malnutrition ayant sévi dans sa famille grâce au projet PINS/Caritas et de Mr Amisi dont l’habitat et les conditions de vie ont été sensiblement améliorés grâce au programme de Sécurité alimentaire de Caritas à Malela.

  Ces informations sont accompagnées de la rubrique « Actualités » qui ouvre le cœur du pape François, uni aux douleurs du peuple éprouvé, particulièrement aux victimes d’exactions physiques et mentales dans la guerre qui ravage l’Est de la RDC. Le « Carnet de voyage » nous emmène dans la Tshuapa où le BDOM Basankusu a réalisé une supervision formative auprès de ses Formations Sanitaires.

 Voilà des sujets qui méritent d’être lus.

Caritas Congo Asbl