samedi 13 avril 2024
Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

Lubero : 10 déplacés meurent en deux semaines à la suite de leurs mauvaises conditions de vie à Kanyabayonga

Une vue de la cité de Kanyabayonga en territoire de Lubero. Photo Radio Okapi Marc Maro Fimbo
Une vue de la cité de Kanyabayonga, Territoire de Lubero/Ph. Radio Okapi/M.Maro Fimbo

Le bourgmestre affirme que les deux derniers décès sont d’une sexagénaire et d’un homme. Ces morts remontent à dimanche et lundi dernier.

D’après Chrysostome Kasereka Fatiri, certains de ces déplacés décèdent de faim, et d’autres par manque de prise en charge médicale.

Environ trente mille ménages des déplacés qui ont fui Rutshuru à cause des combats entre les FARDC et les rebelles du M23 vivent dans des conditions difficiles à Kanyabayonga. Le bourgmestre de cette commune rurale plaide pour une assistance humanitaire d’urgence.

 

Plusieurs femmes déplacées enceintes et allaitantes n’ont pas accès aux soins de santé dans la cité de Kanyabayonga, territoire de Lubero (Nord-Kivu), a alerté lundi 25 mars l’ONG nationale « Umoja in Action ».

Ces femmes, qui ont fui les combats entre les FARDC et rebelles du M23 dans le territoire de Rutshuru, vivent dans des conditions difficiles à Lubero, a témoigné le chargé de la protection de l’ONG « Umoja in action », Jacques Kasika Sangala.

D’après lui, ces femmes ont perdu leurs fiches de consultation prénatale pendant la fuite.

Elles trouvent difficilement de quoi se nourrir et nourrir leurs enfants.

Certaines d’entre elles ont de réels problèmes de santé et des problèmes psychiques et n’ont aucun moyen pour se payer des soins de santé, poursuit le chargé de protection de 'Umoja in Action'.

« Il n’y a pas encore des acteurs qui se sont positionnés pour apporter une assistance humanitaire en vivres, (articles non alimentaires) et en médicaments. Jusqu’à ce qu’il puisse y avoir une réponse des humanitaires, c’est vraiment la catastrophe humanitaire que vivent les femmes enceintes et allaitantes », a indiqué Jacques Kasika Sangala.

Avec Radio Okapi