dimanche 14 juillet 2024
Adresse : 26 av Basoko Gombe, Kinshasa

Lisanga, un projet d’assistance très nécessaire dans les Zones de Santé de Kwamouth et Maluku 2

Lisanga, un projet d’assistance très nécessaire dans les Zones de Santé de Kwamouth et Maluku 2

Communiqué de presse N°006-CC-2024

MBANKANA, le 21 juin 2024 (caritasdev.cd) : - Contribuer à l’amélioration des conditions de vie et la coexistence pacifique des communautés affectées par la crise du Mai-Ndombe et les déplacements induits par les attaques des assaillants, tel est l’objectif du projet « Lisanga », lancé mercredi 19 juin 2024 à Mbankana, un quartier de la Commune de Maluku, situé à environ 145 kilomètres de la ville de Kinshasa.

Intitulé « Réponse multisectorielle et intégrée pour la protection et la résilience communautaires des populations affectées par la crise de Mai-Ndombe, Zones de Santé de Kwamouth et de Maluku 2 - République démocratique du Congo », ce projet est cofinancé par la Direction générale de la Commission européenne en charge de l’aide humanitaire (DG-ECHO), avec une enveloppe totale de 3,2 millions d’Euros. Il cible 30.000 personnes don’t 2.000 ménages agricoles, pour la période allant de juin 2024 à mai 2026 (24 mois pour le volet éducation, 12 mois pour les autres).

Ce projet sera mis en œuvre par un consortium de 8 organisations : Caritas international Belgique, Caritas Congo Asbl, Caritas-Développement Kinshasa, Justice et Paix de l’Archidiocèse de Kinshasa, MAGNA, Street Child UK et ses 2 partenaires Train Them To Fish et APEDC-RDC.

Impact attendu

Plusieurs dizaines de milliers de personnes déplacées ou retournées et de familles d’accueil sont ciblées par ce projet, qui est constitué de plusieurs volets : protection communautaire et cohésion sociale (15.000 personnes), relance des moyens d’existence (2.000 ménages agricoles), santé primaire, Violence Basée sur le Genre (VBG) et nutrition (28.000 personnes), éducation en urgence (11.000 élèves et enseignants).

Le consortium interviendra de façon holistique et intégrée sur les besoins des populations dans ces 6 volets et orientera une partie des appuis vers des zones actuellement inaccessibles.

Par ailleurs, l’approche intégrée et communautaire favorisera la résilience des communautés à travers le rôle central des Comités de Protection Communautaire et l’appui d’agents communautaires. Dans un souci de durabilité, le projet renforcera les systèmes étatiques de santé, des affaires sociales, de l’agriculture et de l’éducation.

Dans cette optique, le lancement du projet « Lisanga » a été appuyé d’une part par des ateliers organisés avec la population et les autorités locales à Dumi, Mongata et Mbankana afin de leur partager les informations clés, les décisions prises, ses étapes importantes, ainsi que ses détails techniques ; et d’autre part par un concert de l’artiste musicien Goubald Kalala avec des messages de coexistence pacifique des communautés affectées par la crise de Kwamouth.

Pour le Bourgmestre de Maluku, Mr Mampa Mundoni Alexis, ce projet intervient à point nommé : « Je suis dans la joie de nous voir ce matin réunis pour lancer le projet Lisanga. Les atrocités qui se sont passées depuis mon avènement à la tête de la Commune de Maluku nous ont beaucoup déstabilisés. Je me demandais comment nous allions nous en sortir (...). Aujourd’hui, je peux redonner l’espoir à la population à travers ce projet Lisanga avec ses différents volets. Un grand merci à l’Union européenne qui a financé ce projet et pour tout ce que vous avez planifié par rapport à ce nouveau projet. Que le Seigneur nous aide à aller jusqu’à sa fin ».

Le Chef du Bureau ECHO à Kinshasa, Johan Heffinck, a remarqué que « Cette action est un nouvel exemple des efforts d’aide humanitaire de l’UE en République démocratique du Congo, qui ciblent les populations touchées par la crise non seulement dans l’est de la RDC mais aussi dans le Maï-Ndombe, dans le but de sauver des vies et de réduire les souffrances humaines. L’UE est le deuxième plus grand donateur d’aide humanitaire en RDC et prévoyait de fournir cette année près de 99 millions d’euros au total en aide humanitaire pour aider les Congolais les plus touchés par les différentes crises dans le pays. »

A travers sa Représentante en RDC, Caritas International Belgique se félicite que les populations de Kwamouth et Maluku, qui souffrent depuis près de deux ans, puissent envisager un retour à la normale et appelle les autres acteurs à s’engager en faveur des victimes. « Cette assistance reste trop limitée au vu des besoins des populations. Nous appelons les autorités, bailleurs de fonds et autres acteurs humanitaires et de développement à se mobiliser pour venir en aide aux communautés », a plaidé Mme Liliane Bitong Ambassa.

Quant aux bénéficiaires, c’est l’espoir de voir ce projet améliorer effectivement leurs conditions de vie, tel qu’exprimé par Mme Ngame Georgine, mère de 7 enfants : « c’est une joie immense de voir que nous serons aidés en agriculture, en éducation, en santé ; c’est une grande opportunité qui se présente. Alors, je demanderais à nous population de demeurer dans l’amour et la sincérité afin de faire avancer ce projet et en récolter des fruits. Un grand merci à la Caritas ainsi qu’au bailleur des fonds pour ce beau projet », a-t-elle déclaré.Mme Georgine Ngemo

« Nous comptons plus au moins 14.341 personnes dans l’Aire de Santé de Dumi. La malaria, les infections sexuellement transmissibles (IST), la diarrhée due au manque d’eau potable, la malnutrition sévère, telles sont les maladies courantes ici dans notre village. Alors, ce projet vient soulager la population avec la prise en charge des enfants de 0 à 59 mois, une prise en charge primaire aussi contre le paludisme et infections et une prise en charge du côté psychologique pour les personnes traumatisées, etc. Je remercie toutes les personnes impliquées dans ce projet et surtout le bailleur de fonds, l’Union Européenne », s’est réjoui M. Guylain Ngwama Likidi, Infirmier Titulaire du Centre de Santé Dumi.

Guy-Marin Kamandji & Keren Lulu & Peniel Nadima